Santiago de Compostela

Trees.png

La littérature est pleine de métaphores et quelle meilleure métaphore pour notre festival littéraire que le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, une expédition vers une destination spirituelle ou, dans notre cas, un voyage local ou depuis d'autres parties de l'Europe vers notre festival d'apprentissage, de débat et de réflexion.

Saint-Jacques de Compostelle est la capitale de la communauté autonome de Galice, dans le nord-ouest de l'Espagne. La ville trouve son origine  dans le sanctuaire de Saint Jacques le Grand, aujourd'hui cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle, terminus du Chemin de Saint-Jacques, pèlerinage catholique de premier plan depuis le IXe siècle. En 1985, la vieille ville a été inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Castle.png

Le Camino de Santiago (Chemin de Saint-Jacques) est un vaste réseau d'anciens chemins de pèlerinage qui s'étendent à travers l'Europe et se rejoignent sur la tombe de Saint-Jacques (Santiago en espagnol) à Saint-Jacques de Compostelle, au nord-ouest de l'Espagne. Son histoire remonte au début du IXe siècle (814), lorsque l'on découvrit la tombe de l'apôtre évangélique de la péninsule ibérique (Pour information, juste après que les Grecs aient adapté le système phénicien d'écriture en ajoutant des voyelles. L'alphabet tire d'ailleurs son nom des deux premières lettres du système phénicien, alpha et bêta, empruntées et adaptées par les Grecs).

Depuis cette découverte, Saint-Jacques de Compostelle est devenue une destination de pèlerinage pour tout le continent européen. Le Chemin est défini par le réseau de routes romaines qui relient les points de la Péninsule. L'impressionnant flux humain qui se dirigea vers la Galice entraîna l'apparition de nombreux hôpitaux, églises, monastères, abbayes et villes le long de la route. Au cours du XIVe siècle, le pèlerinage commença à se délabrer, à cause des guerres, des épidémies et des catastrophes naturelles.

La récupération de la route a commencé à la fin du XIXe siècle, mais c'est au cours du dernier quart du XXe siècle que le pèlerinage a réellement repris, à travers le continent européen. Il ne fait aucun doute que les composantes sociales, touristiques, culturelles ou sportives ont joué un rôle énorme dans sa revitalisation, mais il ne faut pas oublier que le parcours a gagné son prestige grâce à sa valeur spirituelle.

La route la plus populaire (qui devient très fréquentée au milieu de l'été) est le Camino Francés qui s'étend sur 780 km de St. Jean-Pied-du-Port, près de Biarritz en France, à Santiago. Cette ligne est alimentée par trois grandes lignes françaises : la Voie de Tours, la Voie de Vezelay et la Voie du Puy. Il est également rejoint sur son parcours par le Camino Aragones (qui est alimenté par la Voie d'Arles qui traverse les Pyrénées au col du Somport), par le Camí de Sant Jaume de Montserrat près de Barcelone, la Ruta de Tunel d'Irun, le Camino Primitivo de Bilbao et Oviedo et par le Camino de Levante de Valencia et Toledo. Les autres routes espagnoles sont le Camino Inglés de Ferrol & A Coruña, la Via de la Plata de Séville et Salamanque et le Camino Portugues de Porto.

Le réseau s'apparente à un réseau fluvial : de petits rus se rejoignent pour former des ruisseaux et les ruisseaux se rejoignent pour former des rivières, dont la plupart se réunissent en ce fameux Camino Francés. Au Moyen-Âge, les gens sortaient par la porte d'entrée et partaient pour Santiago, c'est ainsi que le réseau s'est développé. De nos jours, les voyages en avion bon marché ont donné à beaucoup l'occasion de voler jusqu'à leur point de départ, et souvent de faire différentes sections au fil des ans. Certains partent sur le Camino pour des raisons spirituelles ; beaucoup d'autres trouvent des raisons spirituelles en rencontrant d'autres pèlerins, en assistant à des messes de pèlerins dans des églises, des monastères et des cathédrales et en découvrant les grandes infrastructures qui ont été fournies aux pèlerins pendant de nombreux siècles. De même, des festivals de littérature ont fait leur apparition dans toute l'Europe et aujourd'hui, les passionnés se rassemblent et se déplacent de l'un à l'autre pour partager leurs passions et apprendre.

Via Podiensis, le Chemin du Puy passe au milieu d'Eauze et est balisé par les plaques de laiton posées dans les trottoirs. Vous pouvez les voir sur la place principale et dans les rues environnantes. Le Chemin du Puy est le chemin de pèlerinage le plus fréquenté de France. Il commence près de Lyon, dans la ville du Puy-en-Velay jusqu'à Saint-Jean-Pied-de-Port où commence le Camino Frances. La campagne est très pittoresque et il y a beaucoup de villes intéressantes le long du chemin comme Condom, Eauze, Figeac et Moissac. Les repères de balisage sont nombreux et il est facile de s'y retrouver.

Vine and roses.png

Le meilleur moment de l'année pour parcourir cette route est l'été, mais c'est la période la plus fréquentée et l'hébergement peut parfois être difficile à trouver. L'automne est une excellente occasion d'apporter vos bottes de marche et d'essayer une petite partie du parcours, de faire de l'exercice tout en réfléchissant aux événements et en apprenant au LittFest Eauze.

Sally VansonCommentaire